L'emballage carton se met au service de l'e-commerce, et vice-versa
Emballage carton

L’emballage carton se met au service de l’e-commerce, et vice-versa

Le commerce en ligne d’impression numérique a le vent en poupe ces dernières années. Il semble que cette nouvelle technique de communication ait remplacé la sérigraphie et que, à en croire les experts, elle va prendre une place considérable dans l’évolution de l’économie et de la communication. Autre domaine d’activité atteint : le secteur de l’emballage.

L’emballage carton au service de l’e-commerce

D’après la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le chiffre d’affaires de la vente en ligne, qui connaissait une croissance d’environ 15% en 2016, aurait des répercussions favorables sur le secteur de l’emballage, et particulièrement sur celui du carton. Selon l’Idep, l’Institut de l’Economie Publique, 80% des produits vendus sur internet seraient conditionnés en carton. En effet, ce dernier remplit les principaux critères privilégiés par les consommateurs puisqu’il est avant tout solide, léger mais également et surtout, recyclable ! De plus, grâce aux impressions en ligne comme HelloPrint, les entreprises peuvent désormais personnaliser les cartons d’envois et laisser leur trame et leur marque sur l’emballage. Le nouveau projet des e-commerces est de pouvoir imprimer à l’intérieur du carton afin de créer un effet de surprise lorsque les clients reçoivent leurs colis.

La croissance de l’e-commerce devrait continuer son ascension si on en suit le rapport de Smithers Pira (l’autorité mondiale sur les chaînes d’approvisionnement de l’industrie de l’emballage) qui annonce que le marché européen de l’emballage pour la restauration hors-domicile va augmenter de 6 % entre 2015 et 2020.

Les défis techniques que pose l’e-commerce au carton ondulé

Cependant, le e-commerce apporte de nouveaux défis concernant l’industrie du carton ondulé. En effet, en 2016, les ventes sur internet représentaient 4 % des parts de marché du carton ondulé en France. Cette croissance oblige donc les industriels à revoir leurs modes de production, de distribution et de consommation du carton de transport.

Le premier défi est de faire la chasse au vide pour optimiser la logistique, point essentiel de l’économie de l’e-commerce. Il faut donc repenser le format des emballages et en construire des qui puissent se réduire et s’adapter aux différents produits contenus dans les emballages. Ils doivent également être résistants afin de protéger au maximum la livraison car le colis de l’e-commerce n’est pas mis sur une palette et est ainsi soumis à de nombreuses manipulations. Cela multiplie ainsi les risques de chocs et de chutes.

Ensuite, il y a tout ce qui touche à la traçabilité et la protection contre le vol. Les cartons doivent se prêter aisément à l’adjonction de puces de radio-identification, à des technologies d’électronique imprimée ou à des systèmes d’inviolabilité.

Enfin, il faut penser à des modèles pratiques à remonter afin de favoriser le retour des colis car 70% des internautes déclarent qu’ils achèteraient plus en ligne si le retour était facilité. Parmi les innovations qui doivent encore faire leurs preuves auprès du grand public, l’emballage connecté est promis à un avenir radieux. Les enjeux sont multiples, en termes d’authentification, de traçabilité ou encore d’outils de communication.

Laisser un commentaire