Comment la migration d'un blog en sous domaine vers un répertoire a fait augmenter le trafic SEO de Guest Suite de 150% en 2 mois
Comment la migration d’un blog en sous domaine vers un répertoire a fait augmenter le trafic SEO de Guest Suite de 150% en 2 mois

Comment la migration d’un blog en sous domaine vers un répertoire a fait augmenter le trafic SEO de Guest Suite de 150% en 2 mois

Contexte : état des lieux, marché, notoriété

Arrivé chez Guest Suite en Janvier 2019, Loïc Bourgoin rejoint l’équipe Marketing pour déployer la stratégie d’Inbound Marketing, et développer les canaux d’acquisition comme le SEO ou le SEA. Jusqu’alors, l’acquisition de leads était essentiellement faite via le SEO grâce à la notoriété de la société (requête de marque avec 1300 de VR) ou via le SEA.

La partie SEA était externalisée, mais l’arrivée de Loïc correspond a une volonté de la réinternaliser pour avoir un contrôle complet et plus approfondi de l’ensemble des canaux d’acquisition. Le domaine principal était hébergé sur WordPress (https://guest-suite.com) avec des signaux netlinking assez importants : 45 en TF, 38 en CF et 1700 domaines référents.

Plan d’action et objectif : une stratégie d’inbound marketing à mettre en place

Création d’un blog sur Hubspot en sous-domaine : l’erreur à ne pas faire

L’objectif était donc de monter une stratégie SEO sur un marché où 80% de la cible est peu mature : la gestion des avis clients. Ainsi, nous avons défini une stratégie d’Inbound Marketing pour capter les potentiels clients plus en amont de leur besoin afin d’évangéliser sur l’importance des avis sur leur activité via la mise en place de buyer journey et de campagnes de nurturing.

Après avoir défini l’ensemble des requêtes pouvant être associées au besoin final, nous avons décidé de lancer la production de contenu sur notre blog. Nous avons utilisé l’outil de marketing automation Hubspot pour soutenir notre stratégie d’inbound marketing. C’est dans ce cadre que nous avons créé notre blog en sous domaine (https://blog.guest-suite.com).

Les actions SEO réalisées pour booster les signaux du blog en sous domaine

Avec un rythme d’une quinzaine d’articles publiés par mois, nous avions du mal à nous positionner en première page pour les requêtes ciblées les 3 premiers mois. Plusieurs actions ont été faites pour booster les signaux CF & TF du blog et des articles qui étaient de 0 en Janvier :

  • Maillage interne site vers blog (lien du blog dans le body de la HP, liens d’articles dans le footer de la HP)
  • Obtention de backlinks sur des ancres ciblées, environ 15 par mois (à la publication du premier article, il y a 0 domaines référents pointant vers le sous domaine)
  • Maillage depuis les articles linkés depuis la HP vers les autres articles du blog

Un premier test sur un article pour analyser le comportement de Google :

Malgré ces actions, nous avions du mal à décoller sur l’ensemble des requêtes, parfois même absent de l’index. En avril, nous avons donc testé de reprendre le contenu d’un article du blog (avec la requête cible “e reputation” : VR de 2900 et 52 de KWD) absent de l’index pour le publier sur le domaine principal en faisant une redirection 301. Quelques jours après, nous étions enfin indexés en 3ème page. Cela confirme la théorie selon laquelle un sous-domaine est considéré par Google comme un site à part distinct et ne bénéficie donc pas de l’autorité du domaine principal.

 

A la suite de ce test, nous avons donc décidé de migrer le blog actuellement en sous-domaine vers un répertoire (https://www.blog.guest-suite.com vers https://www.guest-suite.com/blog). Par ailleurs, dans un souci de maintenance, de gestion globale, et de performance de nos analytics, nous avons pris également la décision de migrer l’ensemble du site sous Hubspot, ce qui nécessitait de migrer le domaine principal et le sous domaine vers le sous domaine https://www.guest-suite.com. Les WWW n’étant pas un sous-domaine classique, Google sait parfaitement que l’on y met la homepage. Ainsi, aucun risque de répéter l’erreur faite précédemment sur le blog.

Les limites de l’étude :

La migration a été effectuée le 15 mai. Du 15 mai au 30 juin, nous avons continué à produire du contenu (5 par mois, rythme de production moins élevé que les mois précédents), et à obtenir des backlinks (environ 15 par mois) sur les articles du blog. Globalement, la concurrence sur tous les mots clés cibles sélectionnés n’est pas très élevée, en moyenne le keyword difficulty remonté par SEMrush est de 52,7 avec quelques institutions trustant les premières places et position 0 (Google, TripAdvisor).

Retour d’expérience : des changements radicaux dès les premiers jours, un trafic SEO qui triple en l’espace de 2 mois.

Préparation de la migration :

Nous avions préparé un plan de redirection et dès la mise en prod, nous avons modifié l’ensemble des liens en dur dans le contenu pour éviter trop de 301 (Le blog ne comprenant que 80 articles).

Post migration : des résultants probants dès le lendemain

Pour valider cette hypothèse, aucun changement structurel n’a été réalisé post migration. Voici les actions qui ont été réalisées néanmoins pendant les 2 mois suivant la migration :

  • Publication de 5 articles / mois (réduction de la production en passant de 15 à 5)
  • Obtention de 15 backlinks en moyenne par mois vers les articles de blog (idem que les mois précédents)

Le jour de la migration, nous avons forcé la réindexation des contenus générant le plus de trafic via la search console pour que Google puisse prendre en compte plus rapidement la modification. Sur ces urls, les changements de positions se sont ressenties dès le demain allant de +2 à +20 sur les requêtes cibles.

Après seulement quelques jours, les changements de positions sont considérables et le trafic progresse très rapidement. Voici les premiers graphiques issus de SEMrush 2 semaines post migration (date de la migration : 15/05/2019) :

 

 

 

Voici une capture d’écran montrant l’évolution sur toutes les requêtes cibles 2 mois post migration. (2 requêtes cibles correspondent environ à 1 article : 71 mots clés suivis pour 42 urls différentes).

 

Un changement assez net sur la progression des positions dès les premiers jours puis amélioration moins marquée au fil de ce dernier mois. Cette augmentation des positions s’est autant ressentie que l’évolution du nombre de mots clés positionnés, passant de 437 mots clés positionnés fin avril à 1300 fin juin :

Cette hausse du nombre de mots clés positionnés et l’amélioration des positions ont bien évidemment eu un incidence notable sur le trafic SEO généré :

Par ailleurs, en comparant le mois d’avril et le mois de Juin sur le même nombre de jours, le trafic SEO a progressé de +153% en passant de 2480 utilisateurs à 6278 (Source GA reprenant le canal SEO).

 

En conclusion, la migration du blog en sous-domaine qui n’avait quasiment pas de domaines référents vers un répertoire du domaine principal a eu un impact plus que significatif puisqu’il a profité de sa puissance en terme d’autorité auprès de Google en très peu de temps (1 semaine tout au plus).

La prochaine action ? Valider la perte de jus ou non des 301 en modifiant les urls en dur directement chez le partenaire et voir si il y a des changements de positions sur les urls cibles.

Laisser un commentaire