Dernière mise à jour le 13 Sep 2021 a 09:15

Quand on est freelance sur Internet, surtout au début, il est très difficile de réussir à faire rentrer les contrats. Avec plus d’expérience et un réseau au fil des années, cela devient beaucoup plus simple de remplir son carnet de commandes, mais en attendant, voici comment il est possible de s’en sortir !

On a pas tous les connexions pour avoir un carnet de commandes full pour les 6 prochains mois. Parfois, et particulièrement quand on se lance, il faut aussi savoir être un excellent commercial ou, au pire, savoir bosser sur des projets pas spécialement motivants et pas super rémunérés, parce qu’il faut bien manger.

J’entend souvent les freelances bien établis depuis longtemps conseiller d’appliquer un tarif journalier à partir de 400€, c’est surement un excellent conseil, quand on est ultra connu et que les leads chauds bouillants tombent tout seul sur le formulaire de contact de son site. Ce qui n’est pas le cas pour tout le monde. A partir de là, il y a plusieurs solutions, dont une qui a la côte en ce moment : les places de marchés pour freelance.

Il s’agit, la plupart du temps, de véritables insultes aux métiers de création du web, où la boutique e-commerce est vendue à moins de 800€ et où la qualité des prestations n’est pas toujours au rendez vous. C’est donc avec beaucoup de curiosité, mais aussi avec beaucoup de préjugés, que je me suis lancé dans un test de quelques places de marchés, du moins les plus importantes selon moi.

Où trouver des missions freelance ?

J’ai été contacté par téléphone par quelques unes de ces plateformes, l’argument est toujours le même : payer pour obtenir des leads chaud au lieu de payer pour des campagnes de pub et de la prospection qui peuvent s’avérer coûteuses en terme de temps et de budget. Ce que ces commerciaux oublient de préciser, c’est que toute campagne qui se respecte est ciblée, ce qui n’est pas le cas des places de marchés où on vous propose du travail correspondant (soit disant) à vos compétences. C’est de la vente oneshot sans trop d’espoir d’entretenir une relation commerciale par la suite, le fastfood des métiers du web en quelque sorte…

Malt (anciennement Hopwork)

Au niveau des plateformes freelance, il s’agit sans doute de l’une des plus connues. Le site est sérieux toute inscription doit être validée. Le team derrière Malt a bien compris que référencer des prestataires de qualité est la clé pour, d’une part, satisfaire le client, et d’autre part mettre en valeur le travail des prestataires. Il est possible de créer une fiche complète avec son expérience, ses réalisations. Les clients peuvent noter les différents prestataires.  Cette plateforme fonctionne bien si vous proposez une prestation dans le webmarketing.

Fonctionnement Malt

  • Inscription : Gratuite
  • Commission : 10%
  • Concurrence : Forte
  • Une boutique e-commerce classique se vend en moyenne : NC
  • Un site web (avec CMS + webdesign) se vend en moyenne : Entre 1000 – 5000€

Avis plateforme Malt

Malt est devenu une référence sur le marché français. Les prestataires sont nombreux et pour vous démarquer, il va falloir passer un peu de temps pour compléter votre profil. Malt vous demandera également de confirmer votre disponibilité à intervalle régulier.

Codeur.com

Certainement la plus ancienne place de marchés française, Codeur.com a été gratuit pendant pas mal de temps avant de passer à des formules payantes. La raison : les prix toujours tirés vers le bas par des boites de développement offshore ou des apprentis codeurs parasitant le système en cassant les prix. Aujourd’hui, on ne peut pas dire que la formule payante a réglée le problème entièrement. Les prix sont presque toujours tirés vers le bas, et il n’est pas rare de voir des prestataires se faire la guerre pour une boutique e-commerce en dessous de 1500€.

Le concept de Codeur a été adapté pour d’autres métiers : Redacteur.com : rédaction de contenus / Graphiste.com : Graphisme et design / Traduc.com : Traduction de textes / Facture.net : Outil de facturation

Fonctionnement Codeur

  • Inscription : Gratuite / non soumise à validation
  • Abonnement de départ : 29€
  • Commission : 4%
  • Concurrence moyenne tout type de projets confondus : 7
  • Une boutique e-commerce classique se vend en moyenne : 1500€
  • Un site web (avec CMS + webdesign) se vend en moyenne : 800€
  • Nombres d’offres en moyenne par jour : 15 à 20

Avis sur Codeur.com

Codeur est sans doute la place de marchés française disposant du plus grand nombre d’offres. La concurrence est très forte sur certains projets. Il est possible d’avoir plus de 40 offres pour une mission ! Les prix peuvent être tirés vers le bas par certains prestataires débutants ou des agences travaillant en offshore.

A noter également que la plateforme Codeur fait payer différentes options aux prestataires. Il est possible de souscrire un abonnement premium pour être alerté en priorité ou pour envoyer des réponses automatiques. La publication des avis est également payante (5€).

Progonline

Le site et ses fonctionnalités ne sont pas très attrayantes à première vue, pourtant Progonline réunit un certain nombre d’offres qui semblent alléchantes.

Toutefois, les conditions d’adhésion et le pourcentage de commission sont totalement délirants (15% !). Progonline fait partit de ses places de marchés qui disposent d’une équipe commerciale qui n’hésite pas à appeler et relancer les récents inscris dans le but de les convertir en adhérent. La personne que j’ai eu au téléphone avait un argument percutant certainement tout droit sortit d’un prompteur. Je n’ai pas été très emballé. Au niveau tarifaire, il existe 2 offres.

  • Abonnement Gratuit : vous avez ensuite la possibilité d’acheter des crédits pour voir les missions.
  • Forfait mensuel 39€ HT : avec cet abonnement, vous avez la possibilité de voir 40 projets par mois.

A noter que le concept de progonline se décline sur plusieurs types de prestations (mdevonline, graphistesonline…) avec toujours la même philosophie et des tarifs similaires.

Fonctionnement ProgOnline / GraphistesOnline

  • Inscription : Gratuite / soumise à validation
  • Abonnement de départ : 39 € HT par mois
  • Commission : 15%
  • Concurrence moyenne tout type de projets confondus : 7
  • Une boutique e-commerce classique se vend en moyenne : 3000€
  • Un site web (avec CMS + webdesign) se vend en moyenne : 1000€
  • Nombres d’offres en moyenne par jour : 5

Avis sur Progonline

Avec une interface compliquée et un nombre d’offres que je juge assez faible et un grand nombre de prestataires, Progonline et ses différentes déclinaisons ne me semblent pas réellement attractifs. Si vous souhaitez résilier, attention également de bien vérifier le délai de rétraction. Sinon l’abonnement est reconduit par tacite reconduction. Point positif, les affaires se négocient à un niveau plus haut qu’une place de marchés comme Codeur.com.

5euros.com : plateforme généraliste de micro-services

5euros.com est la version française de Fiverr. Cette plateforme attire un très grand public qui est attiré par la promesse du site : Trouver un freelance qui réaliser un microprojet pour 5 euros. Il est ensuite possible de choisir des options avec un prix libre. L’avantage de 5euros est l’importance de son audience qui est attirée par un choix important de micro-services à 5€.

Tarif 5euros.com

  • Compte Gratuit : pour chaque micro-service, la plateforme retient 20% de la prestation.
  • 5eurosplus : La commission passe à 1€ avec le service 5euros plus

Fonctionnement 5Euros.com

  • Inscription : Gratuite
  • Concurrence : Forte concurrence avec des prix parfois bas
  • Installation WordPress : prix à partir de 5€
  • Site e-commerce : installation d’un wordpress + woocommerce à partir de 500€

Avis 5euros.com

5euros est une place de marché plutôt sérieuse qui permet de trouver facilement des prospects. Par contre, il est parfois difficile de placer les options plus rémunératrices que les services à 5€.

J’aurai pu également vous parler, entre autres, de…

  • Crème de la Crème : comme son nom l’indique, sa spécificité est de sélectionner les freelances les plus compétents.
  • Freelance Informatique : Si vous cherchez un spécialiste de l’informatique ou un développeur : cybersécurité, chef de projet, développeur PHP…
  • Freelance Republik : comme Crème de la crème, l’objectif est d’avoir une sélection restreintes de prestataires. La plateforme se spécialise également dans les développeurs ou chefs de projet.
  • LeHibou: la plateforme référence plus de 40 000 freelance dans le domaine informatique / IT  / MOA. En fonction du projet, leHibou va qualifier la demande. Si le client valide le prestataire, il est facturé chaque mois par la plateforme.
  • Upwork : une plateforme anglaise équivalente à Malt
  • Fiverr : Ce site anglais est l’équivalent de 5euros.com

Inconvénients des plateformes pour freelance

Premier constat : les places de marchés française sont nombreuses, et les offres sont variées.
Chez la plupart, il est nécessaire de payer un abonnement mensuel pour répondre à un certain nombre d’offres, et de s’acquitter en plus d’une commission sur le montant total de la transaction. Cette commission peut aller de 4 (chez codeur.com…) à 15% (chez Progonline), ce qui peut être vraiment énorme si on y ajoute l’abonnement mais aussi et surtout nos biens chères taxes (de 20 à 48% selon votre statu). Chez d’autres, il faut payer un certain montant, variable, pour pouvoir répondre à une offre en particulier.

Vous êtes freelance et vous passez par des plateformes pour trouver des missions? Venez en discuter dans les commentaires pour donner votre avis sur les meilleures plateformes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici