Participants au concours du Meilleur Développeur de France

Le concours du meilleur développeur de France, booster de carrière

La cinquième édition du concours du “meilleur développeur de France” s’est déroulée le 19 septembre 2017 à Paris. Plus de mille candidats, professionnels ou étudiants, s’y sont présentés. Pour beaucoup, en plus des 10 000 euros à gagner, l’objectif était à plus long terme.

Qui sont les meilleurs développeurs

Voilà cinq ans maintenant que ce concours a lieu. C’est la Station F de Paris qui accueille l’événement et, pour l’occasion, certains participants avaient revêtus leur plus beau cosplay de science-fiction ou d’heroic fantasy, esprit geek oblige. D’autres, venus en équipe d’entreprise, arboraient fièrement les couleurs de leur boite. Développeurs en herbe ou en activité, ils sont plus de mille à être venus s’affronter dans l’espoir de décrocher le titre de “meilleur développeur de France”.

Comment départage-t-on les meilleurs développeurs

Le challenge s’est déroulé en deux sessions de 500, au cours desquels quarante finalistes au total ont été retenus. L’épreuve consistait en trois questions algorithmiques à résoudre en 45 minutes, avec, évidemment, une difficulté croissante. Au cours de la première session de 500, seuls deux candidats sont parvenus à répondre correctement aux trois questions. Les quarante finalistes se sont ensuite affrontés lors d’une ultime et similaire épreuve. Mais si le titre et la récompense de 10 000 euros sont un objectif motivant, les participants du concours ne misaient pas uniquement sur ça.

Un gros plus sur le CV

Lorsque les aspirants au titre ont été interrogés, il est ressorti que si la victoire est convoitée, elle n’est pas le seul objectif. En effet, les candidats les mieux classés des éditions précédentes ont su tirer leur épingle du jeu et la visibilité et la crédibilité offertes par ce challenge sont semble-t-il un lot de consolation plus que satisfaisant. Comme par exemple ce développeur qui, avec un certificat de 6è place au classement du concours de meilleur développeur de France, a pu obtenir un visa et partir travailler aux États-Unis. Évidemment, si on gagne, c’est encore mieux. Comme pour ce jeune étudiant en dernière année d’une formation digitale qui, le lendemain de sa victoire, s’est vu proposer une offre ferme d’embauche.

Profil des dix meilleurs

Le classement des dix meilleurs développeurs du concours et, par conséquent, de France, montre assez bien la diversité qui règne au sein des mille candidats. Aucun profil type ne ressort de cet échantillon, et aucun parcours spécifique, que ce soit scolaire ou professionnel, se semble prédestiner à la victoire plus qu’un autre. Les plus jeunes ont fait bonne figure face à des quarantenaires aguerris. Le seul point qui semble commun à tous ces développeurs, en plus de la passion, c’est d’avoir commencé à coder dès le collège ou le lycée. Stéphane le Roy, le vainqueur de 33 ans, code, lui, depuis plus de 10 ans. Salarié chez Criteo, il confesse un goût particulier pour ce type de concours, qu’il écume volontiers.

Laisser un commentaire