Comment générer des backlinks à partir de liens cassés ?
Linking

Comment générer des backlinks à partir de liens cassés ?

Pour générer des backlinks à partir de liens cassés, le principe est simple. L’idée consiste à chercher des liens cassés sur internet, à avertir les webmasters des sites concernés et à leur proposer d’y mettre plutôt des liens vers des pages web écrites par vous-même. En France, ce principe n’est pas vraiment courant contrairement au territoire américain.

Générer des backlinks à partir de liens cassés : une technique de white hat

Cette technique de SEO est considérée comme étant white hat et scalable pour obtenir des BL vers votre site web. Il semblerait même qu’il s’agisse de la meilleure technique existante. Il faut savoir qu’en proposant aux webmasters de linker votre contenu, ces derniers vont, bien évidemment, contrôler la qualité de vos textes. Du coup, cela incite à produire du contenu qualitatif.

Pour commencer, il faut trouver les pages internet qui ont des liens cassés. Mais attention, ces pages doivent être pertinentes avec la thématique ou le domaine de votre activité. D’abord, ça n’a pas de sens de contacter le webmaster d’un site de séduction si votre site internet parle de jeux vidéo. Ensuite, il faut que les backlinks soient pertinents donc il faut rester dans la même thématique.

La technique la plus facile et la plus utilisée consiste à chercher des liens cassés selon des mots-clés. Il en existe d’autres mais pour celle-ci, vous devez :

  • faire une recherche de mots-clés qui soient pertinents selon la thématique de votre site internet,
  • trouver des pages web qui linkent du contenu associé à vos mots-clés,
  • extraire ces backlinks pour voir s’il sont cassés,
  • analyser les BL cassés qui vous intéressent.

Technique pour chercher des liens cassés selon des mots-clés

Pour commencer, vous devez vous concentrer sur une recherche de mots-clés qui soient pertinents. Pour vous en assurer, vous devez prendre en compte deux éléments importants :

  • La pertinence de vos mots-clés doit s’accorder avec votre produit ou vos services mais aussi avec votre audience ou avec votre emplacement géographique ;
  • Le choix de mots-clés larges de manière à augmenter les opportunités plutôt que d’opter pour des expressions trop spécifiques.

Après ça, vous devez trouver des pages web qui linkent du contenu correspondant à vos mots-clés. Pour vous aider, vous pouvez vous aider des commandes suivantes :

  • site:.org afin que Google (ou n’importe quel autre moteur de recherche) se concentre sur des sites en .org. Même chose avec site:.fr pour cibler votre recherche sur des sites internet francophones. Vous pouvez utiliser cette commande avec .gouv, .com, etc.
  • intitle:liens afin que le titre de la page se compose du mot « liens ». Là encore, vous pouvez remplacer « liens » par « sites », « liens utiles », « sites web », etc.
  • inurl:liens afin que votre moteur de recherche vous trouve des sites dont les URL contiennent le mot « liens ». Encore une fois, vous pouvez remplacer « liens » par « sites » ou « ressources », par exemple.

Il est recommandé de lier vos mots-clés avec des combinaisons du genre « liens utiles », « sites utiles », « liens suggérés », « liens favoris », etc.

En effectuant vos recherches, vous devrez analyser les pages qui pourraient contenir des opportunités pour vous. Vous l’aurez compris, cela demande du temps et c’est un travail assez fastidieux. Pour vous aider, vous pouvez utiliser la MozBar. Si vous voulez opter pour du scrapping, sachez que Google n’apprécie pas ça donc prenez soin de changer votre adresse IP au préalable. Parmi vos extractions de résultats, vous aurez forcément des doublons. Pour faire le tri, vous pouvez utiliser une feuille de calcul grâce à la fonction de dé-duplication ou alors Duplicate Deleter (un outil payant).

Une fois votre liste débarrassée des doublons, vous devez procéder à l’extraction de l’ensemble des liens externes qui apparaissent dans chacune des pages web. Aussi, vous devez trouver toutes les erreurs 404. Pour cela, vous pouvez utiliser l’outil iwebtool.com ainsi que Check My Links ou Domain Hunter Plus.

À ce stade, vous devez chercher vos opportunités en faisant le tri dans votre liste. En premier lieu, vous devez faire le tri de vos pages 404 afin de conserver uniquement celles qui ont au moins 30 liens. L’idée est qu’une page 404 est bien plus intéressante si elle a plusieurs liens vers elle. Majestic SEO propose l’outil Bulk Backlink Checker qui pourra grandement vous aider pour cette tâche. En second lieu, vous devez vous assurer que le contenu de vos pages qui pointe vers les 404 soit pertinent. L’outil (payant) SEOMoz Open Site Explorer vous y aidera. Si vous voulez aller plus vite, vous pouvez utiliser l’outil Broken Link Check ou bien Broken Link Building. À vous de jouer maintenant !

Laisser un commentaire